• fr
  • en

Créances personnelles et commerciales - Perception de comptes en souffrance

Avocats Spécialistes au Québec

Après l’envoi de la mise en demeure, plusieurs avenues s’offrent à vous, entre autres : le débiteur peut répondre et ouvrir la négociation.

Bien que vous puissiez procéder vous-même à la négociation avec le débiteur, le travail effectué, l’irritation face au délai écoulé pour être payé ainsi que plusieurs autres éléments personnels peuvent faire en sorte que confier celle-ci à un avocat peut être bénéfique. En effet, un avocat, en ayant une certaine distance face à la situation, est à même de saisir adéquatement celle-ci et ainsi trouver une entente raisonnable et juste à votre problème.

L’avocat pourra ainsi diminuer les chances que la situation s’envenime et accélérer la vitesse du remboursement. Il est également possible dans plusieurs cas d’éviter de passer par la voie des tribunaux qui engendre généralement des frais et surtout des délais additionnels en plus du stress et du temps à consacrer à la cause. Une entente négociée pourra également augmenter les chances de préserver la relation commerciale avec le débiteur et éviter une mauvaise référence de la part d’un ancien client.

Si votre débiteur consent à discuter et reconnait vous devoir une somme, BF Perception peut négocier pour vous la meilleure entente possible et évaluer honnêtement si les offres présentées sont raisonnables ou si la poursuite judiciaire est préférable. En effet, de nombreux facteurs doivent être pris en compte avant d’entreprendre une procédure judicaire. Il faut notamment réfléchir aux délais, au temps que vous devrez y consacrer, mais également à la capacité de payer de votre débiteur. Un jugement gagnant peut devenir, en pratique, impossible à exécuter en cas de faillite ou d’insolvabilité.

Nous défendrons vos intérêts à travers tout le processus de recouvrement et nous vous aiderons à évaluer les coûts réels des différentes solutions afin d’obtenir le remboursement de vos créances difficiles et ainsi, transformer une source d’ennuis en source d’actifs.